Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Les Mayas au Quai Branly
Les Mayas au Quai Branly

Les Mayas, révélation d’un temps sans fin

La civilisation Mayas compte 3 périodes, et le musée du Quai Branly opère un focus sur l’ère 250-300 à 900 après Jésus-Christ.L’apogée des Mayas, à travers 400 pièces dont certaines n’avaient encore jamais quitté le Mexique. Un partenariat avec le musée anthropologique de Mexico pour une exposition qui raconte la société, son administration,ses ordres guerriers sophistiqués. Une infrastructure proche de la nôtre. Elle présente également l’approche métaphysique sur laquelle s’appuient les Mayas, étudiant les sciences et la spiritualité. Un peuple qui pratique des rites ésotériques, le chamanisme, demeure à l’écoute des astres et des planètes, se structure autour du jeu de balles, voue un culte aux ex-voto, offrandes et rituels funéraires qui les protègent lors du passage à trépas.Influencé par l’inframonde, celui des ancêtres.Dont le rapport au temps est infini, circulaire, une roue calendaire. Ā tel point que leur appréhension a généré cette confusion, selon laquelle la fin du monde était inscrite en 2012. D’aucuns théorisent qu’ils auraient inspiré le surréalisme occidental, à partir de leurs figurines exposées comme dans un cabinet de curiosités. Une civilisation, dont le système de comptage et d’écriture se compose de glyphes (syllabes ou concepts), de points de traits,d’arcanes. Ce sont eux qui inventent le zéro. Le travail pointilleux et laborieux d’historiens, archéologues, anthropologues,permet aujourd’hui de lire leurs stèles, leurs épigraphes. Enfin et surtout, les Mayas sont en communion avec la nature. Ils vivent en harmonie avec l’animal, leur âme sœur. Cet analogisme est prégnant avec le serpent, et le jaguar qui ressemblerait à une terre de pierres, semblable à ces montagnes qui renferment leurs aïeuls. Son pelage tacheté symbolise la voûte céleste étoilée. L’animal, véritable jumeau vivant, relie les Mayas à l’univers et à leurs Dieux.

Les Mayas, révélation d’un temps sans fin. Au musée du Quai Branly, jusqu’au 8 février. www.quaibranly.fr

www.servicelitteraire.fr

Figurine féminine de l'île de Jaina (600-900 apr. J.-C.)

Figurine féminine de l'île de Jaina (600-900 apr. J.-C.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article