Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par isabelle kévorkian

Grand prix cinéma ELLE

Dimanche 22 septembre

Le film de James Gray n’a pas fait l’unanimité dans la salle. Attendions-nous trop de ce réalisateur au palmarès élogieux (Little Odessa, The Yards, La Nuit Nous Appartient, Two Lovers) ? Marion Cotillard déçoit, comme si elle n’avait plus rien à prouver. Joaquin Phœnix surjoue. Cela ne compense pas. L’histoire est inexistante. Parfois une scène suscite l’enthousiasme, sans grande conviction néanmoins. Le contexte historique, l’immigration à Ellis Island, ne sert que d’alibi et n’est pas exploré. Par-dessus tout, ce sont les images sépia qui dénaturent le film. Cette couleur-là, sépia éculé, je m’en souviendrai longtemps. A tel point que j’ai tenté d’en restituer l’esprit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article