Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Hôtel Salomon de RothschildInstallée à l’Hôtel Salomon de Rothschild rue Berryer (Hôtel particulier du 19ème siècle, de style néoclassique sur un projet de Léon Ohnet, qui intègre aussi la rotonde Balzac, vendue par la comtesse Hanska à la baronne de Rothschild), la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques est aujourd’hui dirigée par Guillaume Cerutti, son président et Laurence Maynier, directrice. Ils ont accueilli cette semaine une délégation de journalistes et bloggers pour présenter le rôle et les misions de la #FNAGP ; les perspectives de la fondation au service de la création artistique, dans une pièce rarement ouverte au public…

 

La FNAGP

La fondation (1976), à but non lucratif, reconnue d’utilité publique, se concentre autour de 5 axes : le mécénat (500.000 €/an, 200 projets depuis 2011, un financement permis grâce au revenu locatif des immeubles, des aides attribuées après avis d’une commission) ; la Maison d’Art Bernard Anthonioz –la BAMA, à Nogent-sur-Marne (expositions) ; des ateliers-résidence d’artistes plasticiens, dispersés sur les 50 hectares d’un parc préservé, légué à la ville de Nogent-sur-Marne par les sœurs Smith-Champion (71 ateliers ; ses propres vignes !) ; une maison de retraite pour artistes (EHPAD) ; des partenariats avec des écoles d’art (signature avec l’Ecole Supérieure de la Photographie pour deux ans).

C’est dans le cabinet de curiosités de la baronne Hannah-Charlotte de Rothschild, d’époque et intact d’après un inventaire après décès en 1922, que la présentation a été organisée. La fondation s’appuie sur deux legs à l’Etat, inattendus et inestimables : celui de la baronne Salomon de Rothschild à Paris, et celui des sœurs Madeleine Smith-Champion et Jeanne Smith à Nogent-sur-Marne. Le BAMA, à l’initiative de Bernard Anthonioz qui fut un proche collaborateur d’André Malraux, a favorisé la réunion de ces deux donations. Parallèlement la fondation a accueilli l’activité du Centre National de la Photographie, en partenariat avec le Musée du Jeu de Paume. D’autres partenariats institutionnels, visant à soutenir des actions innovantes, ont été engagés avec le Crédac (Ivry-sur-Seine) ou la Villa Vassilieff (Paris).

 

La création artistique : une affaire de femmes

Geneviève de Gaulle pour commencer, célèbre résistante, militante des droits de l’homme, présidente d’ATD Quart Monde, qui entre au Panthéon en 2015. L’épouse de Bernard Anthonioz. Marie Vassilieff, ensuite, la première femme artiste à intégrer la Maison Nationale des Artistes. La baronne de Rotschild, dont le cabinet de curiosités témoigne de sa dimension utopique et de son éclectisme (arts de l’islam et asiatique, d’Europe, tableaux de Delacroix, vitraux, porcelaines, plaques de ceintures de jade –actuellement prêtés au Musée Guimet…). Près de 300 pièces recensées pour ce dernier cabinet en France, qui fera l’objet d’une reconstitution virtuelle avec l’INHA. Les sœurs Smith, enfin. La bibliothèque Smith-Lesouëf à Nogent-sur-Marne, construite par Théodore Dauphin (début 20ème siècle) abrite les collections de l’oncle bibliophile des sœurs Smith : Auguste Lesouëf (ouvrages du 17ème et 18ème siècle provenant d’établissements civils ou religieux, 13.000 monographies, périodiques et documents d’époques aux côtés d’ouvrages contemporains laissés par les résidents). Quelque 1600 tableaux, parmi lesquels une part de l’œuvre de Jean-Jacques Henner dont Madeleine Champion fut l’élève, des gravures, des pastels, des photographies, du mobilier. Madeleine épousera Pierre Champion, fils du libraire et éditeur Honoré Champion, futur maire de Nogent-sur-Marne. Ils laisseront une empreinte culturelle et artistique solide dans la commune du Val de Marne. Les sœurs Smith-Champion étaient toutes deux des artistes émérites à travers divers moyens d’expressions.

 

La fondation, de statut privé et d’intérêt général, prouve sa volonté de se positionner dans la création contemporaine internationale, sans oublier une forte dimension patrimoniale et historique : l’attentat contre le président Paul Doumer a laissé des traces rue Berryer. Un statut particulier pour une création artistique originale, depuis le centre de Paris jusqu’aux bords de Marne, et un rayonnement qui dépasse les frontières européennes.

 

www.fnagp.fr (#FNAGP)

www.maba.fnagp.fr (@BAMAntonioz)

www.mna.fnagp.fr (#MNA)

Guillaume Cerutti, Laurence Maynier et les sites emblématiques de la #FNAGP dont @MABAnthonioz à @Nogent94130 (c) Romain Darnaud)
Guillaume Cerutti, Laurence Maynier et les sites emblématiques de la #FNAGP dont @MABAnthonioz à @Nogent94130 (c) Romain Darnaud)
Guillaume Cerutti, Laurence Maynier et les sites emblématiques de la #FNAGP dont @MABAnthonioz à @Nogent94130 (c) Romain Darnaud)
Guillaume Cerutti, Laurence Maynier et les sites emblématiques de la #FNAGP dont @MABAnthonioz à @Nogent94130 (c) Romain Darnaud)

Guillaume Cerutti, Laurence Maynier et les sites emblématiques de la #FNAGP dont @MABAnthonioz à @Nogent94130 (c) Romain Darnaud)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :