Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Ize (c) Sophie Le Berre
Ize (c) Sophie Le Berre

Au gré de vos déambulations estivales parisiennes, Le Comptoir Général ou Le Marché Noir risquent de vous réserver deux belles surprises : Izé et Belle. Izé n’a rien d’un personnage théâtral, il est simple, bien ancré, souriant et aimable. Une allure, des yeux à la pupille redoutable. A ses côtés, Belle –qui porte bien son nom, lumineuse. Difficile de résister à un chemisier ou une sape togolaise dans ces conditions, prendre le temps de discuter sur l’origine du vêtement, la manière de le porter, au son d’un air tropical.

C’est qu’Izé partage son temps entre Le Comptoir Général et Le Marché Noir, où il a trouvé sa place à Paris, et la chanson, emprunte de sonorités parfumées et colorées. Izé est originaire du Cap Vert, plus exactement de Praia sa capitale, sur l’île de Santiago. Un insulaire qui débarque à Paris à l’âge de 9 ans, dans le quartier de Belleville. Arrondissement foisonnant, où beaucoup d’immigrés se retrouvent, notamment une forte communauté de la diaspora arménienne. C’est joyeux et animé, mais c’est l’urbanité aussi. Il manque la mer et la langueur de vivre. Izé se met à la musique, il compose, il écrit. Des paroles, reflets de la vie, qui s’adressent à chacun de nous, des airs lumineux et vitaminés. Il produit 4 CD en solo, et 2 avec son groupe : la MC Malcriado, un collectif aux noms pas si inconnus. Il s’investit parallèlement dans ces lieux exotiques qui transforment les jours et les nuits parisiennes, avec cet arrière-goût d’ailleurs. Izé n’en délaisse pas pour autant la musique.

Il vient de réaliser un clip : Belle, aux paroles éloquentes. Sa muse est belle et charmante, une invitation au voyage. La légende ne dit pas si le titre est composé pour Belle, la jolie et élégante mannequin du Marché Noir. Lui demeure laconique : « J’ai écrit ce titre comme une dédicace à la gente féminine, en prélude à mon album ». Un indice, car Izé termine en ce moment son prochain album. Il se projette aussi sur sa deuxième collaboration avec l’atelier Beaurepaire pour DJ du style. Autre bande, autre alliance vêtement vintage et musique qui s'ancre, autres tropiques. Même cohérence. Un homme tout-à-touche, créatif, influencé par la variété et la pop française : Gainsbourg, Brel, Bashung, mais aussi par la musique africaine : Fela, Evora, Dibango, Franco. Il écoute aussi du reggae, et Nina Simone, Marvin Gaye, George Benson, James Brown ; 2Pac, Public Ennemy. Un catalogue éclectique, vintage comme au Royaume de la Fripe de la rue de Perrée, qui brasse beaucoup de cultures et de richesses vestimentaires, musicales et gustatives.

Izé Texeira est bercé par des références pointues et intemporelles. Si vous ne deviez en écouter qu’un en attendant son prochain album, ce pourrait être un extrait de Afro Beats Factory (label Infact pour Warner Music). Vous voilà dans la bonne tonalité, celle de l’été.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :