Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Andy Warhol Unlimited
Andy Warhol Unlimited

Andy Warhol Unlimited au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Le caractère exceptionnel de cette exposition consacrée au pape du Pop-art réside dans la présentation de ses 102 Shadows, qui avaient peu circulé jusqu’alors, préservés au Dia Art Foundation. Leur découverte se mérite. Le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris a concocté un parcours de visite emblématique d’Andy Warhol, et propose une lecture inédite de son œuvre. Tout commence par l’objet-sujet du culte, ou le culte de l’objet-sujet. En particulier ses boîtes de soupe qui trouvent leur prolongement dans la mise en scène d’Andy Warhol lui-même. Reflet de la tradition occidentale accordée à l’artiste, à travers l’autoportrait. Il s’agit de domestiquer un objet-sujet, le démultiplier à l’infini, lui accordant ainsi une importance démesurée, jusqu’à l’anéantir. La superficialité est dénoncée. La salle des ScreenTests : 300 séquences sans montage ni narration, ou Bob Dylan et Niki de Saint Phalle côtoient un anonyme. Réflexion sur l’impermanence et l’illusion. Le médium comme moyen d’expression. Un papier peint aux couleurs et motifs saturés d’une vache, affiche des représentations de chaise électrique. Vulgaire : l’art ou la société ? Homme de marketing tout autant qu’artiste, Warhol pose une unique question : Pourquoi ? afin de mieux désacraliser. La série des Jackie introduit celle des Flowers, avant la salle Maonotonie. Médiatiser la tragédie sociétale ou un motif banal, pour se libérer des diktats. Consacrer une part de son travail à l’idéal communiste, pour parler des Mass-medias et de la société de consommation capitaliste. Puis les performances, le son surexposé du Velvet Underground, avant l’Empire State Building fixé sur un écran pendant 8 heures. L’utopie, l’éphémère et l’ennui transcendés jusqu’à l’insupportable. Enfin, les Shadows. Accrochés selon l’ordre dans lequel ils sont parvenus au musée. Sans ordre. Dans cette salle incurvée, qui permet de tous les englober. A l’instar de Christian Boltanski (TakeMeImYours à la Monnaie de Paris), Wandy Warhol (Unlimited) continue d’interroger sur la valeur de l’art.

Au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, jusqu’au 7 février 2016.

Dans Service Littéraire ce mois-ci : Antonin Artaud, l'astre noir ; un état des lieux du roman français, Le Film noir, Kessel ...

Les Shadows d'Andy Warhol
Les Shadows d'Andy Warhol
Les Shadows d'Andy Warhol
Les Shadows d'Andy Warhol
Les Shadows d'Andy Warhol
Les Shadows d'Andy Warhol

Les Shadows d'Andy Warhol