Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Hymne à la beauté
Hymne à la beauté

Après ses plaidoyers, dont le dernier, dédié à la cause animale « vers une bienveillance pour tous »* (Ed. Allary), Matthieu Ricard, moine bouddhiste au rayonnement international, traducteur officiel du Dalaï Lama, expose ses photographies humanistes et fantastiques à la galerie Yellow Korner. Cette exposition se conçoit comme la déclinaison d’un ouvrage remarquable, publié conjointement par Yellow Korner et les éditions de La Martinière, dans un format original de 150 par 225 cm, qui se lit de haut en bas. Comme une séance individuelle de projection cinématographique. D’ailleurs, cette publication ne se lit pas : elle s’observe et s’écoute parce que, des pages qui défilent sur papier glacé, le silence comme le son des paysages éblouissants nous saisissent, nous emportent du côté du miroitement. Cet « Hymne à la beauté » pourrait être perçu comme un nouveau plaidoyer, en faveur de la nature. Mattieu Ricard parle d’ « Ode ». Il espère être à l’origine, à travers cet opuscule singulier, lumineux et coloré, « d’une harmonie durable entre la nature et l’homme », et opère un parallèle entre « la beauté intérieure de l’être humain et la magnificence des paysages ». Aucune légende ne vient altérer la puissance évocatrice de ses photographies, et pourtant lorsque l’on passe en revue les galets recouverts de mantras, les monastères auréolés d’arc-en-ciel, les hauts plateaux du Tibet oriental qui s’étendent à l’infini, les nomades, les processions, les moines tibétains, les cavaliers khampas, les rituels, les costumes, les danses cérémonielles…., l’on se souvient aussi que derrière toute la beauté du monde, ce cache un constat sans appel : 30% des espèces auront disparu en 2050.

Cette fois-ci, Matthieu Ricard a privilégié de rendre visible l’éclat, pour une prise de conscience interplanétaire à laquelle il croit. Il a confiance en la nature humaine, qui saura s’approprier la délicatesse des systèmes écologiques et la magie de ces paysages époustouflants. Matthieu Ricard est chercheur en biologie moléculaire, écrivain, traducteur, photographe. De toute évidence, son œil est affûté, et il détient ce pouvoir extraordinaire de se situer au bon endroit, au bon moment avec son appareil photo. Par exemple, sur ce tirage inouï : « Namo Bouddha, monastère tibétain au Népal ». Il a vécu un an dans cet ermitage. Un jour de 2009, il se trouve à l’extérieur, son appareil glissé dans un sac en bandoulière. Ce jour-là, le brouillard embrume les hauteurs. Il lui suffit d’une seconde pour capter cette nuée blanche comme une bouée de coton légère. Une seconde, un jour, une fois. S’il a un œil bionique ? Non. C’est plus simple, instinctif, intuitif, organique : « J’ai en moi l’amour de la beauté, elle me saute aux yeux ». Ses photos offrent une respiration et beaucoup de palpitations. C’est la joie du monde qu’il propose. Lui parle de « magie, à partager » ; « J’ai eu cette chance de pouvoir accéder à ces montagnes, ces pays, ces coutumes, ces tribus inaccessibles, alors j’ai un devoir : transmettre ce patrimoine humanitaire majestueux ».

Matthieu Ricard précise que 100% des fonds recueillis par la vente de l’ouvrage et des photos, tirages uniques ou limités, seront reversés à l’association qu’il a créée : Karuna-Shéchèn, pour venir en aide à l’Inde, au Népal, où il vit, et au Tibet. Aujourd’hui, 140 projets sont financés et l’association prend en charge 120 000 patients par an dans le nord de l’Inde. L’actualité le rattrape : ce tremblement de terre au Népal, désastre humanitaire, anéantissement d’un patrimoine et d’une civilisation. Le plus dévastateur depuis un siècle. Matthieu Ricard n’a pas souhaité annuler son engagement : il dédicace son livre et répond aux journalistes qui défilent à la galerie Yellow Korner. Son urgence est pourtant ailleurs : la clinique qu’il a créée au Népal.

L’ouvrage présente 200 images. Ciels, pétales de roses, fleuves verts et écumeux, lacs turquoise et étals, monts arides ou enneigés, traditions, danses et tourbillons, rites funéraires, le Tibet, le Népal, l’Islande, La Cordillère des Andes, l'Himalaya, le monde. La sélection s’est opérée naturellement parmi son fonds photographie qu’il estime à 5 000. Le tout en quinze jours, en étroite synergie avec l’équipe de Yellow Korner. Comme si tous avaient prêté serment pour révéler, aujourd’hui, ce monde parfait, que seul Matthieu Ricard sait si bien louer sans flagornerie. Avant qu’il ne soit détruit. Soixante-dix autres galeries de-par le monde révèleront cette iconographie spectaculaire, dont Henri Cartier-Bresson avait précisé « De là, jaillissent ses images fugitives et éternelles ».

Son prochain ouvrage est bientôt prêt, sur le rapport au temps. Avec Matthieu Ricard le temps est resserré. Il y a urgence. Le titre évocateur « Visages de paix, terre de sérénité » pour un livre qui traduira les émotions humaines, comme celles des paysages, accompagné cette fois de textes.

Matthieu Ricard est digne, disponible, accessible, souriant. En dépit des impératifs. Cash : il ne mâche pas ses mots, il est direct. Il répond aux mails. Lui-même. Il accepte les poses et les selfies. Il signe volontiers les ouvrages ou tirages. De l’aube jusqu’au crépuscule, pour sa promotion et la cause népalaise. Un homme de valeurs et d’honneur. Il est ici, à Paris, au cœur de la capitale chez Yellow Korner, avant un vernissage petits-fours-champagne, et tout autant au Népal. Il dispose de ce don d’ubiquité, aussi.

Une dernière question : son tirage préféré ? Il ne réfléchit pas, ouvre et tombe par miracle sur ces pages-là, pourtant non numérotées. « Dilgo Khyentsé Rinpoché, maître du bouddhisme tibétain entouré de lamas incarnés, Katmandou, Népal, 1978 » et « Dilgo Khyentsé Rinpoché accueilli au monastère de Shéchèn, Tibet oriental, 1985 », parce qu’elles symbolisent son parcours et son apprentissage.

On n’a plus envie de quitter Matthieu Ricard lorsque l’on obtient ce privilège de discuter avec lui, mais les minutes sont comptées. Les interviews cadrées, la pendule respectée. Chacun se prête aux règles du jeu, face à cet homme qui impose cette valeur-là : le respect.

« Hymne à la beauté, Mattieu Ricard, recueil de photographies aux éditions Yellow Korner et La Martinière, 25 euros, 200 pages.

YellowKorner présente jusqu'au 14 juin 2015 la nouvelle sélection de photographies de Matthieu Ricard, An Ode to Beauty : exposition éphémère, livre et coffret Artwork exclusif.

* Dans « Plaidoyer pour les animaux, vers une bienveillance pour tous » (ed. Allary), Matthieu Ricard pousse un cri de révolte et d’amour, pour davantage de respect envers la cause animale, dont il précise les animaux se révèlent plus intelligents que nous le pensons. Preuves scientifiques à l’appui. « Les droits des hommes, des femmes et des enfants sont non négociables, tandis que ceux des animaux seraient réifiés ? » : Mattieu Ricard interpelle. Les animaux sont des êtres sensibles. Pourtant 60 milliards d’animaux terrestres et 1 000 milliards d’animaux marins sont consommés chaque année, ce qui pourrait s’apparenter à un « zoocide ». La formule est choc, mais n’est-elle pas nécessaire pour qu’une prise de conscience internationale trouve un écho tangible et pérenne ? Il souligne le manque de considération de l’homme à l’égard de l’animal, une promesse trahie entre les deux espèces, rappelant que beaucoup d’exterminations ne se justifient pas. Il se fait l’écho du manque de considération de l’homme à l’égard de lui-même, de l’humanité en général : les élevages industriels sont la deuxième cause de réchauffement climatique, par exemple. Ne pas estimer les animaux à leur juste mesure, des êtres inhérents à la survie de l’humanité, revient à s’auto-détruire et contribue à la dissolution progressive de la planète.

Soulignons une autre démarche humanitaire et solidaire. Un tour du monde dédié à l’enfance, à l’initiative d’un jeune Rueillois, Martin Mugniot, président de l'association Tous Semblables Tous Différents, dont les fonds lui permettront de concrétiser un projet d’orphelinat en Inde du nord.

A lire : ici

Pour souscrire au financement participatif et soutenir "Partage un monde", avec la plateforme de crowdfunding Ulule, cliquez : ici

Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière
Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière

Photos officielles Matthieu Ricard exposé chez Yellow Korner, et coédité Yellow Korner et La Martinière

Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière
Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière

Matthieu Ricard : Journée #presse "Hymne à la beauté", chez Yellow Korner avec La Martinière

Commenter cet article