Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Le Groupe Ouest
Le Groupe Ouest

Le Groupe Ouest s’est installé à Plouénour-Trez, une commune du #Finistère nord, pour se préoccuper d’un nouveau #cinéma d’auteurs, #indépendant et #francophone. Au bout du monde, sur une terre de légendes, propulsé par la force du vent, la puissance de l’Océan, l’étendue infinie des plages, avec comme uniques sons le cri des mouettes et l’écume qui se fracasse sur la digue, et comme seul point d’ancrage un horizon lumineux, le Groupe Ouest fait preuve d’audace. Deux hommes sont à l’origine de ce pari fou : Marcel Beaulieu et Antoine le Bos, eux-mêmes #scénaristes et #réalisateurs, consultants en #dramaturgie qui ont évolué dans la sphère cinématographique francophone et internationale. Ils ont décidé de mettre leur expertise au service d’auteurs émergents, pour réinventer le #cinéma en revenant aux #fondamentaux. Ils ont développé une #méthode rigoureuse et des outils éprouvés pour accompagner scénaristes et réalisateurs, et le développement de #récits. Une manière d’appréhender le métier qui vient concurrencer celle appliquée aux Etats-Unis. Leur ambition est de renouveler le cinéma européen en s’appuyant sur une #base #dramaturgique, déjà présente chez Aristote, puis les auteurs de théâtre du XVIIIè siècle. L’idée de départ des sessions proposées est de renforcer les récits et univers des auteurs sélectionnés et les confronter à leurs #impulsions, pour s’en nourrir et atteindre la #forcedelévidence. A partir de ces explorations de l’#imaginaire, il s’agit ensuite de travailler, à la manière d’un légiste, les #enjeux #narratifs (le vouloir : « want » qui correspond aux motivations extérieures) et #thématiques (un besoin : « need », ou les motivations non conscientes), inhérents à la #fabrique de #personnages et d’une #intrigue, actionnés par un nécessaire #élémentdéclencheur. Certes, la méthode s’appuie sur des invariants : un #protagoniste qui agit et dirige une #intrigue à partir d’une #faille ou une #rupture. De cette situation de départ, naît une quête, un #problème à résoudre et des #obstacles à contourner, qui embarqueront le spectateur, jusqu’à la #révélation finale. Il s’agit de rendre visible les états intérieurs de personnages principaux et confidents, par l’image, en tissant un fil conçu selon de 3 #enchaînements : action-réaction-conséquence. L’ensemble forme un mouvement circulaire qui conduit à la découverte d’un manque initial, occulté pendant toute la durée du film. Le #GroupeOuest accompagne la fabrique d’une #trajectoire individuelle, qui proposera une réflexion universelle et déclenchera une émotion. Deux #hashtags résument l’engagement du #GroupeOuest : #écrire, au sens de concevoir et élaborer une histoire, et #révéler le vouloir cardinal. L’un de leur parti pris est l’#oralité, vecteur déterminant de la #transmission. Confronter son histoire à travers des #Racontemoi vidéo de 2 minutes est bien plus éloquent qu’un #pitch écrit, et accepter de se filmer pour véhiculer son récit et l’exposer au regard d’autres auteurs est d’une efficacité redoutable. Si l’on secoue l’assistance, l’histoire à raconter s’appuie sur deux jambes, alternant psychologie du personnage et actions. Dans le cas contraire, si le choc électrique ne se produit pas, il faut retourner à la racine, la perturbation la plus profonde, aux origines, apprendre à filtrer ses #idées, les réagencer, recommencer. Alors une question fondamentale se pose, se reformule en boucle : Qu’est-ce qui fait que l’on tient une histoire ? Qu’est-ce qui constitue l’âme du récit ? Qu’est-ce qui nous pousse, viscéralement, organiquement, à écrire cette histoire ? Tant que la réponse n’est pas audible, tant que le sentiment premier qui nous anime pour écrire n’est pas clair, aucun thème ne pourra l’emporter sur un autre, se démarquer jusqu’à constituer un récit transmissible, que l’on pourra peut-être, inscrire pour toujours.

Sélectionnée par le #GroupeOuest, je m’attelle au « scénario et au #racontage cinématographique de mon roman « Les Enfants Rouges », publié aux éditions Jérôme Do. Bentzinger. Adapter un roman, c’est se détacher de son histoire, réinventer la #backstory et la #psychologie des #personnages, l’#enquête, jusqu’à la #fin, inattendue. C’est élaborer une nouvelle histoire, redistribuer les pièces à conviction. La force d’un #collectif permet cela : écouter les #pointsdevue, redéfinir les #angles, #déconstruire pour mieux reconstruire, affiner et polir. Dix auteurs d’âges différents, d’univers opposés, d’horizons divers, tous animés par une intention semblable : écrire, transmettre et convaincre, par la force de l’évidence, son récit. Eglantine, actrice ; Jérémy, jeune président d’une radio en breton et éditeur de DB en breton ; Nolwenn, professeur de langue bretonne et artiste de rue ; Ronan, dans le film d’animation ; Anna, productrice ; Sylvie qui a déjà réalisé un long-métrage… Les sessions du #GroupeOuest mêlent auteurs et coachs : Catherine Courel, pour la France, Orsi Benko pour la francophonie, Antoine Le Bos en personne, directeur du #GroupeOuest, chef d’orchestre. Par extension, intégrer le #GroupeOuest, c’est adopter une posture, un état d’esprit, à l’instar de l’équipe qui assure le succès de cette entreprise innovante : Benoît, Sophie, Estelle, Vincent et les autres.

Au sein de bâtiments industriels situés en lieu et place de l’ancienne gare de Plouénour-Trez, non loin de la station balnéaire de Brignogan et à une heure de Brest, la #décentralisation du cinéma est en marche, à l’extrême pointe du #Finistère : depuis la détection de talents jusqu’à la distribution de #long-métrages en Europe, en étant conscient des contraintes financières actuelles qui régissent l’industrie du cinéma. Un nouveau cinéma d’auteurs, au service du développement économique de la Bretagne, en pays Pagan.

www.groupeouestdeveloppement.com

http://www.legroupeouest.com

En vidéo, un exemple de #racontage vidéo, avec cette expression-clé : "sauf que", qui déclenche tout ! Pitch formulé à partir d'un travail de l'imaginaire en visionnant des photos.

Commenter cet article