Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Les Editions du Net
Les Editions du Net

Les Confessions d'une petite pute

http://www.leseditionsdunet.com/roman/2941-confessions-d-une-petite-pute-kevorkian-isabelle-9782312028514.html

Une histoire d'amour avortée, point de départ d'une rencontre littéraire avec Saint-Augustin, et d'une rencontre spirituelle avec Sainte-Rita.

Un roman préfacé par le chapelain de Sainte-Rita, le père Pierre-Oliviers Picard.

Henri Mojon a fondé les Editions du Net en 2010, avec une ambition : participer à la réinvention de la littérature en France, en s’appuyant sur l’économie numérique. S’il est précurseur, forcément sa démarche surprend le milieu de l’édition. Il s’accorde juste une petite longueur d’avance, en associant deux passions : la lecture et le net. Réunis, ces axes sont à l’origine d’une start-up : les Editions du Net. Le positionnement est particulier : il ne s’agit pas d’un éditeur traditionnel, mais d’une plate-forme d’édition, qui met en relation auteurs et éditeurs. En d’autres termes, il se définit davantage comme un "agent littéraire", pour identifier aujourd’hui un talent littéraire durable, et lui permettre d’être publié in fine par la maison d’édition dont l’infrastructure lui permettra l’envol espéré. Chaque partie prenante y trouve son intérêt. Sa démarche relève de passions, mais aussi de constats et d’études. Les éditeurs reçoivent trop de tapuscrits, dont beaucoup ne respectent plus aucune des règles élémentaires de rédaction et de narration. Noyés, les éditeurs publient le quota d’ouvrages qu’ils se fixent pour réaliser leur équation financière, sans toujours se préoccuper de ce qui fonde leur existence : l’écriture. Ils publient en moyenne 5% de bons livres, pour lesquels leur auteur aura pris le temps de vérifier qu’il n’y a pas de trop de conjonctions, que les personnages sont audibles et l’histoire vraisemblable. Cet auteur qui aura approfondi son séquencier, vérifié le rôle de chaque chapitre, l’utilité de la moindre scène au service de l’histoire. Par ailleurs, les éditeurs ne s’en cachent plus : ils publient volontiers des ouvrages dont ils assurent une veille sur Internet, autoédités en grande partie, et dont les audiences et statistiques de vente permettent de croire à un succès, et d’adapter la distribution, qui constitue la véritable problématique à résoudre.

Les Editions du Net ne rencontrent pas cet inconvénient, puisqu’ils n’impriment pas les romans. Aucune contrainte de stockage ou de mise en dépôt. Henri Mojon offre un tremplin aux auteurs qu’il sélectionne. Il s’adapte tout autant aux écrivains qu’aux lecteurs, en proposant le choix d’un livre papier, en PDF ou en lecture avec une liseuse. Il précise que ces derniers modes ne sont pas aussi déterminants qu’on le pense. Le format PDF ne représente que 1% de son chiffre d’affaires. Seuls 30% de lecteurs sont fidèles à la liseuse aux Etats-Unis, option qui ne constitue pas un usage en France, où le livre papier demeure le mode de lecture privilégié. D’ailleurs 60% des livres Editions du Net sont vendus en librairie.

Comment s’opère la sélection ? Pas de comité de lecture aux Editions du Net, mais deux personnes repèrent les potentiels talents. Henri Mojon lui-même, et l’un de ses collaborateurs, diplômé en lettres. Leur sélection est rigoureuse. Ils lisent tous les tapuscrits reçus, vérifient le parcours de l’auteur et n’hésitent pas à « googliser » le cas échéant pour appréhender la e-réputation, ils analysent la pensée littéraire de l’ouvrage, l’intérêt éditorial tourné idéalement vers le lecteur, son universalité, le style et son atout différenciant, le traitement de la langue, le fait que le livre ne véhicule pas de ressentiment. Les Editions du Net s’appuient sur une éthique et refusent les ouvrages qui abordent le négationnisme, la discrimination raciale ou la pédophilie, qui ne constituent pas, pour Henri Mojon, des sujets littéraires au sens noble du terme. Leur préoccupation est moins de créer un « buzz » que de proposer une plateforme de visibilité à des auteurs. Si le livre retenu et proposé en édition sur le net approche le millier d’exemplaire vendu, la co-édition peut se justifier, et Henri Mojon met en relation son auteur avec l’éditeur dont la ligne éditoriale sera en convergence. Il observe que 70% des ventes ont lieu les 3 premiers mois après leur mise en ligne. Il lui arrive d’éditer des auteurs ayant déjà été publiés par de grandes maisons d’édition, où ils n’ont trouvé ni la promotion qu’ils espéraient, ni le succès, fût-il d’estime. Beaucoup d’éditeurs s’interrogent sur cette méthode qu’ils découvrent, et qui dans les pays anglo-saxons est courante.

Henri Mojon avoue qu’enfant, il a rencontré des problèmes de langage jusqu’à l’âge de quatre ans, et n’a rien lu jusqu’à ses 20 ans. Il a suivi une scolarité aléatoire, plutôt scientifique. Puis il découvre Henry Miller et le pouvoir des mots, « ce formidable pari d’écrire sur rien pendant plus de 1000 pages ». Il devient ensuite un lecteur compulsif. Il avale Gary, Vian, Camus, Proust... Il étudie le phrasé, la ponctuation, les trames narratives, la psychologie des personnages, les intrigues. Il aimerait qu’en France, les écoles d’écriture se développent, que les universités considèrent l’approche littéraire comme une matière, à l’instar des Etats-Unis. Au fond, Henri Mojon aimerait que les auteurs aient le choix, tout autant que les lecteurs. C’est cela qui l’anime, lui et son équipe. (Photo : Nicolas Clément, Marine Pacoret et Henri Mojon, qui ont permis la publication de ces Confessions). A la base, Les Editions du Net était une société de services tournée vers les éditeurs. Henri Mojon l’a créée, après vingt années à tester et fiabiliser des activités numériques : fournisseurs d’accès, création d’une web TV, prestataire d’imprimerie en ligne. Aujourd’hui l’entreprise représente 2000 ouvrages et 100 livres co-édités (en particulier une collaboration régulière avec les éditions du Cerf).

Une plate-forme qui a accueilli mon nouveau roman : « Confessions d’une petite pute », dans le cadre de la deuxième édition de la Journée Européenne du Manuscrit. Car Henri Mojon mise aussi sur la création d’événements autour du livre. Une 2ème édition de la #JDM francophone, très médiatisée. Il est aussi à l’origine de l’Académie Balzac.

Derniers romans publiés

"Les enfants Rouges" aux éditions Jérôme Do. Bentzinger

"Cet enfant que tu m'as volé" aux éditions Les Oiseaux de Papier

Commenter cet article