Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Libres comme Elles, Audrey Pulvar
Libres comme Elles, Audrey Pulvar

« Libres comme Elles », Audrey Pulvar

Après le Dictionnaire universel des femmes créatrices, publié aux éditions Des femmes, fondées par Antoinette Fouque, Audrey Pulvar célèbre des femmes libres, comme elle s’emploie elle-même à le revendiquer et à le prouver. Elle a sélectionné 21 femmes, qui à travers leur domaine d’expression, ont œuvré pour leur #emancipation. Audrey Pulvar confie que dès l’enfance cette quête d’idéal et de liberté se révèle. Le point de départ de cet ouvrage est un hommage aux « femmes de sa vie » : mère, sœurs, tantes, grand-mères. Très tôt, ces femmes ont eu une conscience aigüe qu’elles devaient, seules, trouver et affirmer leur espace, en être fière. Le parallèle avec « Life on Mars » de David Bowie me revient. Cette petite fille qui n’est nulle part à sa place, même lorsqu’elle se réfugie dans une salle de #cinéma, car sur l’écran défile en boucle l’impasse de sa vie. Il n’y a pas d’alternative. Devenir Joséphine Baker, Simone de Beauvoir, Maria Callas, Camille Claudel, Janis Joplin, Joyce Carol Oates et les autres n’est pas inné. Cela se conquiert. Il s’agit du travail d’une vie, qui passe par la provocation, aucune concession, un cap à maintenir quoiqu’il en coûte. Parfois le prix à payer est la folie, parfois la mort trop jeune, la gloire et son revers, ou la reconnaissance. Audrey Pulvar s’appuie sur ce beau livre, engagé, pour expliquer que ces femmes n’ont pas eu d’autres options que de se révéler féministes. Une notion souvent dévoyée, mais qui en l’espèce signifie que ces femmes-là ont décidé de faire évoluer la société aux côtés des hommes, et surtout pas contre eux. Un livre voyant, qui en impose, pour signifier que les luttes perdurent, que les lois sont fragiles, que d’autres acquis restent à atteindre pour que la moitié de l’humanité soit considérée avec #humanisme, #équité, et plus jamais méprisée. Déjà Victor Hugo défendait le propos : « Une moitié de l’espèce humaine est hors de l’égalité, il faut l’y faire rentrer : donner pour contrepoids au droit de l’homme le droit de la femme ».

Audrey Pulvar : « Libres comme Elles », portraits de femmes singulières, aux éditions de la Martinière, 35 euros, 215 pages.

« Marques & Pubs cultes », Pierre Lescure

A sa manière, à travers 30 ans d’histoire des marques pendant les 30 glorieuses, Pierre Lescure revient sur cette lente conquête d’indépendance et d’impartialité dont la femme s’est emparée. L’on se rappelle quelques slogans réducteurs : « La femme qui a des enfants choisit FRIGIDAIRE », « Pour Elle, un MOULINEX, pour Lui des bons petits plats », « MOULINEX libère la femme »… C’étaient les années 1960, et la femme jetait son tablier avec panache. Pour autant, elle demeurait la garante du foyer, l’emblème de l’équipement de la maison, celle sans qui SEB, TEFAL, VEDETTE n’auraient pas rencontré de succès commercial. Les Noirs se retrouvent souvent exploités par les publicitaires et affichistes : BANANIA ou PEUGEOT « au service de l’africain ». Même les animaux : PATHE MARCONI, « La voix de son maître ». D’autres marques ont fait preuve, plus tôt, de davantage d’imagination. PERRIER, avant de rendre fou, DUBONNET, cet apéritif au quinquina, DUBO, DUBON…, ou AIR France qui ouvrait « sur le monde des horizons nouveaux » avant de « Faire du ciel le plus endroit de la terre ». Des signatures qui faisaient sens et qui ont su être déclinées au bénéfice de la marque. Des base line qui donnaient envie, créaient un univers, proposaient une histoire dans laquelle nous étions embarqués. Nous tous, fédérés.

Ce beau livre retrace les phrases chocs et photos chics, logotypes indélébiles en thématiques qui tissent une vie quotidienne, universelle : la maison, l’alimentation, la mode et la beauté, les transports, mais qui dénoncent aussi, en filigrane, la société de consommation et ses travers. Avec, toujours, un sourire éclatant.

Pierre Lescure, « Marques & Pubs cultes », aux éditions de la Martinière, 29 euros, 190 pages.

www.editionsdelamartiniere.fr

www.facebook.com/editionsdelamartiniere

Marques & Pubs cultes, Pierre Lescure

Marques & Pubs cultes, Pierre Lescure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article