Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Elle l'adore
Elle l'adore

Comédie, (1h45), de Jeanne Herry, avec Sandrine Kiberlain, Laurent Lafitte, Pascal Demolon, Olivia Côté

Sélection festival du film de Deauville : Prix Michel d’Ornano

Sélection #GPcineELLE : Sandrine Kiberlain a reçu le prix coup de cœur féminin de la rédaction du magazine @ELLEfrance

Florence Ben Sadoun, éditorialiste cinéma pour le magazine ELLE France parle de « petite bulle », ou de « gourmandise ». En réalité, il s’agit d’un film tout à fait amoral, assumé par sa réalisatrice Jeanne Herry. Qui ose l’apologie du mensonge. De manière plus approfondie, ce film délivre un message : ne jamais mépriser quiconque. Que ce soit un fan, un lecteur, un citoyen. A bon entendeur… Moravia en a écrit un roman. Godard en a tourné un film. Brigitte Bardot et Michel Piccoli ont précédé Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte dans cet exercice.

Jeanne Herry est une fille de. Et pas n’importe qui ! Miou Miou et Julien Clerc. Autant dire que cela constitue et un atout (entregent) et un handicap (scrutée). Elle ne s’est probablement pas posé ces questions-là, tout uniment tendue vers son premier film. Réussite incontestable. Le scénario, co-écrit avec Gaëlle Macé, est abouti, les dialogues affûtés, pas une réplique superflue ou inutile, aucune séquence de courtoisie et un rythme égal de bout en bout. D’un humour et d’un cynisme déroutants. De quoi s’agit-il ? Vincent Lacroix (Laurent Lafitte) est une vedette. Une star internationale de la chanson française. Patrick Bruel à côté ? On se marre… Vincent fédère de 7 à 77 ans depuis des temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Il mène une vie dispendieuse, entre parties de poker, soirées et concerts. Bien sûr, pour tenir le coup il se drogue et il boit, et même cela ne constitue pas un cliché dans le film de Jeanne Herry. Il mène la vie grand-train. Il est odieux. Vincent néglige sa petite amie et dédaigne ses fans, dont la plus assidue : Muriel (Sandrine Kiberlain) qui, avant de naître, avait déjà des posters du chanteur inscrits dans ses gènes. Un soir, c’est le drame. Vincent Lacroix tue son amie. Stupeur. Il se ressaisit. L’emballe dans une couverture, fait place nette et part quêter assistance auprès de sa fan Muriel, qui lui ouvre sa porte, dans son pyjama en pilou. Le reste ne se dévoile pas. Ce qui peut filtrer, tout de même, c’est que Muriel, « Elle l’adore » son Vincent Lacroix, et pour lui, elle est prête à tout. Quoi d’autre ? Que ce Vincent Lacroix en question va manipuler Murielle. Sauf que … avec sa candeur inimitable, cette fan va renverser les rôles. L’arroseur arrosé ? Une belle fable, que même La Fontaine n’aurait pas imaginé mettre en scène par des animaux, parce que seuls les humains sont capables des pires bassesses, des humiliations les plus terrifiantes.

Un film vicieux et vertueux, drôle et cynique, qui ne s’inscrit dans aucune catégorie ou plutôt, qui réunit tous les genres : drame, comédie, fantastique, polar, thriller …

La bonne surprise de cette rentrée cinématographique, avec des acteurs au sommet de leur éclat et de leur talent. Pour Jeanne Herry, le plus difficile reste à venir : réitérer une performance aussi intelligente et truculente. Par ailleurs, Chère Jeanne Herry, ne pas oublier d’éditer la bande originale et compiler les musiques extraordinaires de Vincent Lacroix !

En salle le 24 septembre

www.festival-deauville.com

www.elle.fr

Sandrine Kiberlain #GPcineELLE @Ellefrance

Sandrine Kiberlain #GPcineELLE @Ellefrance

Photocall enluminé #GPcineELLE : Sandrine Kiberlain, coup de coeur féminin @ELLEfrance et Valérie Toranian, directrice de la rédaction du magazine féminin

Photocall enluminé #GPcineELLE : Sandrine Kiberlain, coup de coeur féminin @ELLEfrance et Valérie Toranian, directrice de la rédaction du magazine féminin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article