Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Expo : Joan Colom à Barcelone

Le Musée National d’Art de Catalogne, dans le parc de Montjuic à Barcelone, rend hommage au photographe espagnol Joan Colom (1957-2010), à travers une rétrospective unique de ses photographies : scènes ordinaires de vies, de familles, de guerres, de rues. Une œuvre de reporter, en noir et blanc, presque clinique, qui fait défiler le 20ème siècle.

Cette exposition a pu être mise en place grâce à la donation de Joan Colom au musée en 2012, de 500 de ses photos, dont la plupart n’avaient jamais été dévoilées au public.

Joan Colom parcourt les rues de pays en guerre, mais surtout celles de Barcelone et shoote les prostituées, les travestis, les drogués, les SDF affalés sur des bancs, les alcooliques égarés dans le caniveau, les couples peu assortis, les enfants délaissés et livrés à eux-mêmes. Les êtres écorchés, sans pudeur. Leur dignité a disparu. Pourtant leur sourire demeure, comme si la vie était plus forte que leur désespoir et leur condition. Paradoxalement, cette dignité-là ressort des clichés, comme en relief. Cela peut paraître sordide, vulgaire et navrant. Au contraire ces images, en nous imposant une réalité crûe, que l’on préfère ignorer, qui fait peur parce qu’elle peut nous concerner un jour, renforce notre empathie et nous humanise peut-être davantage. Elle donne envie de nous reconnecter aux autres, ceux qui errent, ces êtres fantasques qui effraient, les marginaux, les illégitimes. En les rendant visibles dans leur moindre détail, parfois choquants, Joan Colom nous renvoie à notre cynisme, notre cruauté, notre part égoïste et froide, notre silence effrayant.

Comment avons-nous pu en arriver là ? Laisser les situations se déliter ainsi ?

Il reste quelques jours pour visiter l’exposition : cela suffira-t-il pour provoquer un électrochoc et considérer la misère, l’abandon, l’ironie, les désertions comme le résultat de notre individualisme, de notre repli sur soi ?

« I Work The Streets », Joan Colom, jusqu’au 25 mai, MNAC de Barcelone, parc de Montjuic.

www.museunational.cat, @MuseuNac_Cat

Commenter cet article