Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Kévorkian

Expo : Pige dans Service Littéraire n° 72, avril 2014. Gustave Doré : "L'imaginaire au pouvoir"

Gustave Doré à Orsay : « L’imaginaire au pouvoir »

Gustave Doré. Indissociable de noms mythiques, époques et domaines de création confondus : Méliès, Disney, Cervantès, Shakespeare, Perrault, Dante, Hugo, Balzac, Michel-Ange, Milton, Rabelais, Welles, Burton, Polanski, Gilliam. Artiste aux 100 000 dessins, protéiforme: dessinateur, aquarelliste, peintre, sculpteur, illustrateur, caricaturiste. Un homme aux rêves d’une sévère acuité, observateur mordant de la réalité la plus crue dans les bas-fonds de Londres, l’Espagne gothique ou lors des épisodes effroyables de la Commune. Illuminé, tiraillé entre légendes et réalité, emblèmes, Dieux et personnages populaires. Le musée d’Orsay ne suffit pas à enfermer le pantagruélique Doré, son sens de la caricature et de la dramaturgie, poussé au paroxysme. Un pouvoir imaginaire au service d’œuvres gigantesques. Il joue des ombres, du noir et du blanc comme d’une palette de sensations infinie. Gustave Doré ne peut se laisser chroniquer, il est de ces êtres dont l’apport à l’humanité et les prédications demeurent insaisissables, à l’heure où Jésus et Noé deviennent des icônes de cinéma. Entre le chat botté que je vous mets au défi de repérer ailleurs que sur l’affiche de l’exposition, les saltimbanques, l’enfant, la religion, la Sainte Bible, l’Enfer, les Titans, les causes sociétales, les paysages enluminés … Un héritage démesuré. L’exposition intrigue, grise et reflète ce tumulte créatif.

L’imaginaire au pouvoir, Gustave Doré 1832-1883, au musée d’Orsay jusqu’au 11 mai 2014. Première rétrospective depuis 30 ans en France. www.musee-orsay.fr

A retrouver dans le mensuel de l'actualité romanesque, le journal des écrivains fait par des écrivains Service Littéraire : www.servicelitteraire.fr

Commenter cet article