Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par isabelle kévorkian

Prix : ARTEMISIA récompense Catel pour "Ainsi soit Benoîte Groult"

Les nouvelles Olympe

« Ainsi soit Benoîte Groult » de Catel Muller

Une BD graphique de #femmes, pensée, écrite et dessinée par des femmes. Et si le féminisme se traduisait en bulles ? Davantage de distance et d’humour pour en comprendre le sens et les enjeux actuels, et poursuivre le combat d’Olympe de Gouges. Morte guillotinée en 1793, après une vie consacrée à défendre la cause des femmes, Marie Olympe Gouze, de son vrai nom, rédige et publie la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » en 1791. Pionnière, elle est notre modèle à toutes, femmes conquérantes et citoyennes.

Evidemment une BD qui réunit deux auteurs Bretonnes ne peut pas passer inaperçue. Extrait (une bulle) : Catel à Benoîte « Parfait. Olympe … Le Finistère … Le Féminisme. Cette association est intéressante car ici, c’est un endroit symbolique pour toi…». Réponse de Benoîte à Catel « Oui, tout à fait ! La Bretagne : c’est le lieu de mon émancipation. »

Olympe de Gouges est à l'origine de cette rencontre entre Benoîte Groult et Catel Muller. Deux générations, deux approches différentes de l’engagement au féminin. Le titre est un clin d’œil à la biographie que Benoîte Groult a consacrée l’an dernier à la révolutionnaire, encore trop méconnue Olympe de Gouges (« Ainsi soit-elle »), écrite … en Bretagne. Est-ce le climat rugueux de la Bretagne ? L’air tempétueux, les paysages escarpés et indociles, les anfractuosités, les légendes ? Quoiqu'il en soit, les femmes bretonnes semblent plus enclines au combat, droites, fières, volontaires, parfois butées, toujours déterminées.

« Ainsi soit Benoîte Groult » est une lecture dessinée de la vie et de l’œuvre de l’écrivaine, philosophe et féministe de … plus de 90 ans, dont la passion brûle comme au premier jour ! Mais pas que. Il s’agit aussi d’un alibi pour revisiter l’histoire des femmes en France depuis la révolution, et les avancées en faveur de leurs droits. Lesquels demeurent fragiles. Une BD pour prendre conscience que rien n’est définitivement acquis, que la lutte pour les droits des femmes et des citoyennes est à pérenniser.

La BD vient de recevoir le prix Artémisia, délivré chaque année depuis 7 ans, créé en hommage à l’artiste italienne du 17è siècle, Artémisia Gentileschi. Une fierté. Parce que 50% de l’humanité est concernée, héroïnes visibles ou de l’ombre.

Catel Muller a co-écrit une Bio-graphique d’Olympe de Gouges et de Kiki de Montparnasse avec José-Luis Bocquet : www.catel-m.com

Artémisia est une association qui s’engage pour la promotion de la bande dessinée féminine : http://associationartemisia.wordpress.com

« Ainsi soit Benoîte Groult », 326 pages, 22 euros, éditions Grasset

Commenter cet article