Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par isabelle kévorkian

Alexandre Tharaud, le discret conquérant

En ce jour de Toussaint, il pleut et l’on pleure. Alexandre Tharaud emploie cette formule, poétique : « On se sent mieux malheureux en écoutant des « bis » parfaits ». Comme ceux de son nouveau CD : « Autograph ». Prolongement naturel de ses concerts (bis et dédicaces), de sa connivence avec le public, de son rapport avec un instrument qu’il ne connait jamais tout à fait (puisque, est-il besoin de le rappeler, ce pianiste atypique n’a pas de piano à domicile). En cette rentrée, l’homme et l’artiste se livrent. Dans un film-documentaire « Le Temps Dérobé » de Raphaëlle Aellig Régnier (cf précédente pige). La caméra va chercher l’âme derrière la peau diaphane, la puissance sous l’apparente fragilité. Dans un livre de conversations avec Nicolas Southon, « Piano Intime ». L’on découvre son rapport aux concerts depuis l’enfance, le conservatoire douloureux, les rencontres inouïes, le rapport avec l’instrument, les maîtres, ses partenaires de musique de chambre, sa solitude en récital, ses fantômes, son panthéon, sa relation au disque : « Je suis en enfant du disque ». Enregistrer, et ré-enregistrer son chapelet d’œuvres lui permet de se renouveler, de s’améliorer. Généreux, ces « bis » constituent un concert en soi.

Alexandre Tharaud est aussi rédacteur du dernier « Classica », chorégraphe de son « Domaine privé » à la cité de la musique en novembre (La Villette, Pleyel), reflets de sa personnalité et de son répertoire, et assure la promotion de cette actualité riche avec ardeur, chaleur, humour.

Il dit aussi qu’un « bis » est l’équivalent d’un digestif, d’un moment savoureux. Ecoutez son interprétation du Prélude de Bach transcrit par Siloti, ou le « Ballet des Ombres heureuses » de Glück par Siloti et vous éprouverez, vous aussi, ce sentiment indicible de plénitude.

Discret et conquérant. Jamais aussi mystérieux et fascinant que lorsqu’il se dévoile.

Film-docu : « Le Temps Dérobé » (65 mn), Raphaëlle Aellig Régnier. CD « Autograph » (Erato). Livre de conversations avec Nicolas Southon : « Piano Intime » (ed. Philippe Rey). Domaine privé du 13 au 22 novembre. www.citedelamusique.fr

www.alexandretharaud.com

Commenter cet article